4 Taschereau, bureau 550
Gatineau, Québec J8Y 2V5

Téléphone
(819) 525-2322

Sam - Dim: Fermé
Lun - Ven: 9h30 à 16h

Approche systémique à la douleur musculo-squelettique

Art et science évoluent mieux ensemble

J’estime que cet art des infiltrations exige souvent 10-15 ans pour se « maximiser ».

J’ai dû attendre bien longtemps pour que cette science fasse un bond mais elle l’a fait avec l’arrivée de la médecine régénérative au PRP (plasma riche en plaquettes). Nous avions enfin une alternative aux échecs à la corticothérapie. Il est bien difficile de justifier son absence du réseau publique quand personnellement, il est rare que je rencontre un échec au PRP et lorsque cela arrive, je crois que c’est seulement parce qu’on ne s’est pas acharné au-delà du protocole classique des 2-3 traitements. Il m’est arrivé de réussir pleinement qu’aux 4-5e  traitements.

Le PRP / plasma riche en plaquettes est pour le moment, le talon d’or en médecine régénérative depuis le retrait des thérapies par cellules souches par Santé Canada en 08-2019.

Certains milieux infiltrent des produits encore peu connus/compris tels de petites chaines d’acides aminés appelés peptides. Le plus connu est le BPC 157.

D’autres infiltrent des acides nucléiques appelés exozomes. Certains mélangent l’ozone à ces produits.

Pour le moment, je suis très satisfait de mon rendement avec le PRP pour ne
pas être attiré vers ces produits marginaux.